Soutien aux artisans et aux entreprises du bâtiment

Courrier adressé aux adhérentes de la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB), le 21 mai 2021.

Chers adhérents et chères adhérentes,

Je rencontre ce jour vos représentants de la CAPEB Pays de la Loire avec Franck Nicolon, tête de liste en Loire-Atlantique et Noam Leandri, porte-parole de la liste l’”Écologie Ensemble, Solidaire & Citoyenne”, que j’ai l’honneur de conduire pour gouverner notre belle région dès juin 2021. Cette liste est portée par près de 3 000 citoyennes et citoyens de la région et soutenue, dans un grand rassemblement, par 10 partis et forces politiques.

Je profite de cette occasion pour réaffirmer mon fort soutien aux artisans et petites entreprises du bâtiment. Vous êtes des acteurs essentiels de notre territoire et du plan volontariste de sortie de crise que je souhaite mettre en place en Pays de la Loire, qui apportera des solutions à la fois aux urgences nées de la crise actuelle et à la question climatique qu’il faut désormais affronter sans attendre.

Cela fait plus de 10 ans, qu’en tant qu’élu, je me bats pour vous. D’abord comme vice-président de la région à l’éducation et à l’apprentissage de 2010 à 2015, avec un accent sur la construction et la rénovation de lycées mais aussi le soutien à vos Centres de Formation d’Apprentis et à la formation tout au long de la vie des artisans. Puis en tant que député de Maine et Loire depuis 2017, fortement imprégné de mon expérience de cadre à l’Ademe* , j’ai constamment plaidé à l’Assemblée pour une simplification et une massification de la rénovation énergétique de nos bâtiments. Nous avons obtenu ensemble des avancées, sur le crédit d’impôt, sur l’extension de ma prime rénov’. Quel autre député de la Région a été autant à vos côtés ces 4 dernières années ?

Ce ne sera donc pas une surprise pour vous que le projet de la liste l’Écologie Ensemble pour les Pays de la Loire s’inscrive dans la continuité de mes combats pour l’artisanat, pour le bâtiment. Notre projet écologique, solidaire et citoyen offrira de nombreuses opportunités pour l’emploi dans votre secteur.

  1. D’abord, il est crucial, pour des enjeux climatiques et sociaux, de massifier la rénovation. Beaucoup d’entre vous aident les particuliers à finaliser les dossiers d’aides, parfois d’une complexité folle pour boucler le financement. Nous mettrons donc en place une mesure forte et jamais vue, inspirée de la convention citoyenne pour le climat : l’avance complète des travaux de rénovation énergétique pour les foyers les plus précaires. Nous doublerons le budget consacré aux aides de rénovation énergétique. Nous créerons une agence régionale de la solidarité énergétique et nommerons des ambassadeurs de la solidarité énergétique pour repérer les foyers en situation de précarité énergétique. Nous rénoverons 100% des lycées aux normes « bâtiment basse consommation » (BBC) en deux mandats avec une priorité à donner aux travaux dans les établissements les plus vétustes. Les marchés publics de la Région favoriseront l’offre locale et de qualité.
  2. Nous créerons ainsi 50 000 emplois verts pour les jeunes et les chômeurs. Vous avez déjà identifié 10 000 emplois à pourvoir dans le BTP. Nous mettrons des moyens pour renforcer l’attractivité des formations dans les secteurs en tension avec un accompagnement spécifique sur la féminisation des métiers.
  3. Ensuite, nous continuerons à soutenir votre filière. Nous travaillerons avec vous sur la question essentielle de l’approvisionnement suffisant en matières premières. Nous soutiendrons la construction massive de logements étudiants accessibles dans les villes en tension et dans les villes moyennes qui accueilleront de nouvelles formations. Nous développerons l’économie du réemploi et de la réparation, en soutenant la recherche et les filières d’avenir (éco-matériaux, réemploi, rénovation) et en garantissant l’exemplarité de la commande publique.
  4. Enfin, l’urgence climatique nous oblige à réduire le rythme d’artificialisation de nos terres pour viser à terme le zéro artificialisation nette. Nous encouragerons donc la réhabilitation, la densification en soutenant notamment des projets expérimentaux d’urbanisme circulaire comme la reconquête des friches, la transformation des bâtiments ou le recyclage des espaces déjà urbanisés, notamment dans les zones d’activités économiques et dans les infrastructures portuaires comme celles de Nantes-Saint-Nazaire. Nous nous appuierons sur un établissement public foncier pour anticiper plutôt que subir l’évolution démographique. Je sais les craintes de certains d’entre vous sur la concrétisation de cet objectif ; la concertation sera notre maître mot pour y arriver ensemble.

Tout cela, nous le ferons avec vous. Notre écologie, c’est celle de l’emploi dans nos territoires et des solutions pour les plus précaires d’entre nous. Notre méthode, le dialogue avec vous et tous les acteurs. Vous savez que vous pouvez compter sur moi et sur mon équipe.

Respectueusement,

Matthieu Orphelin – Tête de liste régionale pour L’Écologie Ensemble, Citoyenne et Solidaire

 

>> Télécharger le courrier en PDF

*En tant que chef du service économie puis directeur de la recherche, j’ai notamment porté le volet rénovation énergétique du Grenelle de l’environnement, puis mis en place l’observatoire de la précarité énergétique, promu les dispositifs de soutien à la rénovation énergétique.